vos élus

Tribunes

Groupe Ainsi va la ville

En raison des échéances de mars prochain et soucieuse de respecter le code électoral, l'équipe d'Ainsi va la ville a choisi de ne plus s'exprimer à travers cette tribune.

Les élus d'Ainsi va la ville

Groupe des élus de gauche, écologistes et citoyens

MA DERNIÈRE TRIBUNE

Clôt 5 années passées face à un Maire colérique et méprisant qui se présente avec fatuité comme le grand sauveur de tout.

Pendant des années il a crié «trop d’emprunt c’est la catastrophe».Ces emprunts, que le grand sauveur condamne, ont permis des investissements nécessaires dans la médiathèque, la salle des mariages etc, l’aménagement des lacs, la rénovation de la patinoire après incendie, dans des hôtels d’entreprises, dans le rachat et la réhabilitation du Calypso. Eut-il fallu ne pas les faire?

Le  plus couteux est dû à la rénovation de la Cilof en décrépitude qui est devenue les Coteaux de l’Orge: eut-il fallu laisser la ruine urbaine se développer avec son lot de misère et de délinquance? Même la Cours Régionale des Comptes ne désapprouve pas cet investissement.

Pour rembourser des emprunts pesant sur la gestion courante, il a suffit au grand sauveur de suivre la recommandation de l’audit qu’il avait commandé: vendre une petite partie du patrimoine stocké pendant les mandatures précédentes. La catastrophe est donc une fausse nouvelle mais elle justifie son peu d’ambition pour notre ville.

Cette fausse nouvelle sert d’alibi au grand sauveur pour ses manquement: pas de baisse des impôts locaux; pas de réouverture de Megève à cause d’hasardeuses actions en justice: il eut mieux valu vendre.

De plus le grand sauveur a fait ce qu’il n’avait pas promis: vente avec perte d’1million€ de bâtiments rue de Ris; vente d’un hectare en centre ville pour faciliter l’agrandissement d’un collège privé; fermeture de la MJC Bastié; fermeture de la Maison de l’emploi destinée aux plus précaires; refus d’installer un Centre de Santé sur le Plateau; suppression de la gratuité des rythmes scolaires, de 75% de l’éducation artistique ; l’augmentation du coût des services aux habitants; réquisition de la salle des habitants de la MJC Césaire pour y transférer la Mairie annexe et des services nationaux qu’il a laissé fermer par l’État sans se battre; absorption de notre ville dans le Grand Paris (131 communes) alors que la logique était d’aller avec Évry etc.

J’ai eu aussi à écouter les petits sauveurs.

Le premier petit sauveur, adjoint aux finances, imbu de lui-même donneur de leçon de bonne gestion, est aussi Conseiller Départemental.

Lui non plus n’a pas baissé nos impôts locaux mais il a voté l’augmentation de 30% de nos impôts départementaux.

Le deuxième petit sauveur n’a pas voté la baisse des impôts locaux. Il préside notre Régie de l’eau qui a été conçue pour fournir en eau Viry, Grigny, Évry, Cœur d’Essonne etc. C’est à cette fin que l’usine de traitement des eaux fournies par la régie de Paris, a été construite. Mais le second petit sauveur a préféré louer à Suez cette usine pour ne pas coopérer avec ces communes et restreindre notre Régie à la seule desserte de Viry alors que ces communes veulent s’y fournir en eau. Suez, pour nous faire payer sa location de notre usine a augmenté le prix du m3 et nous facture les compteurs. Avec le second petit sauveur c’est la gabegie.

Je ne serrai plus au Conseil Municipal mais vous me trouverez à vos côtés en particulier lors de l’aménagement du Plateau.

MARIA DEL PILAR HIDALGO, conseillère municipale

 

Coordonnées

Hôtel de ville
Place de la République
91170 Viry-Chatillon
01 69 12 62 12
accueil@viry-chatillon.fr


Horaires d’ouverture :
Du lundi au vendredi de 8h30
à 12h et de 13h30 à 17h30
Jeudi de 13h30 à 19h
Samedi de 9h à 12h
(service État civil)

Mon interco