Découvrir Viry

La Barre-de-Monts

Le 16 juillet 1949, le centre de vacances de la Barre-de-Monts, en Vendée, accueille son premier contingent d’enfants de Viry-Chatillon., Des centaines d’enfants, de sportifs, de doyens, de personnes handicapées et de familles profitent du site. Parfois trois ou quatre générations successives connaissent la Barre-de-Monts. Un avant-goût de paradis, le grand air, la forêt, l’odeur … Et un peu plus loin, la mer … Les enfants qui ont connu les débuts de la colonie gardent toujours ces souvenirs.

Les origines

Jusqu’en 1948, la commune de Viry-Chatillon ne possède pas à proprement parler de centre de vacances pour ses enfants. Durant l’été, ils sont placés dans des familles de l’Allier, du Cher, au centre aéré de Viry-Chatillon, ou dans les colonies de Collioure, la Tranche-sur-Mer ou Franchesse. L’organisation des vacances pose cependant toujours des problèmes. Les élus de la ville décident donc de trouver une solution afin de faciliter l’accès des enfants dans un centre de colonie de vacances adapté à leurs besoins. Pour ce faire, l’œuvre Scolaire des Colonies de Vacances est créée en mai 1948. Cette association a pour but de trouver un fonctionnement plus rationnel des colonies et surtout l’autonomie financière en ce qui concerne la gérance des fonds de la colonie. Ainsi est lancée l’idée d’un centre d’accueil pour les colons de Viry-Chatillon. Reste à trouver un endroit approprié.
Il faut attendre mars 1949 pour que le maire mette « à titre documentaire le Comité au courant de l’édification prochaine d’une colonie de vacances scolaires en Vendée, où il a visité des terrains convenant parfaitement à cette destination ». A cette époque, plusieurs communes de Seine-et-Oise possèdent des centres de vacances dans cette région. Considérant qu’il s’agit d’une œuvre destinée au bien être de l’enfance et que cette proposition ne peut être qu’avantageuse pour la commune, la municipalité poursuit toutes les démarches pour la réalisation la plus rapide de cette œuvre. L’administration des Eaux et Forêts de la Vendée est disposée à vendre en partie et à amodier en autre partie un terrain boisé en bordure de la mer, à des conditions très avantageuses. Il reste évidemment à élever sur ce terrain les constructions.
Le minimum de terrain nécessaire était de 20 hectares, soit trois hectares achetés et le reste en location. Viry-Chatillon et Blanc-Mesnil « s’associent » pour construire leurs centres. Le permis de construire pour celui de Viry-Chatillon est accordé le 13 juillet 1949. Aussitôt les travaux commencent : un dortoir pour accueillir une cinquantaine d’enfants, des douches chaudes, l’infirmerie … Le réfectoire et la cuisine, construits par la colonie de Blanc-Mesnil, sont utilisés en commun, cette année là. La collaboration entre les deux communes permet une construction plus rapide des bâtiments et une gestion facilitée pour, entre autres, l’électricité et le téléphone. Au bout de quelques années, Viry-Chatillon reprend sa totale « indépendance ».

Les activités

La construction commencée, les enfants savent qu’ils ont un centre de vacances au bord de la mer, à quelques kilomètres de Fromentine, dans la région de Saint-Jean-des-Monts. Une centaine d’entre eux peut le découvrir à partir du 16 juillet 1949. Le centre, situé au cœur d’une forêt domaniale de pins sylvestres, est à 500 mètres de la mer. Les principales activités qui occupent les enfants durant les premières années sont les jeux de sable ; les baignades et les kermesses. Ces dernières permettent aux enfants de montrer leurs talents lors de jeux tel que le mât de cocagne, le tir à l’arc ou les concours de décoration en pommes de pin … Au fil du temps, les activités augmentent et se diversifient : les enfants découvrent la voile, le char à voile, l’équitation. Les moniteurs qui les encadrent les initient aussi à des activités telles que les émaux, le tissage de perles, la mosaïque, l’imprimerie, la photo, les ombres chinoises, le cerf-volant … Les journées se déroulent au fil des activités et des jeux. Les balades se succèdent permettant les visites de Noirmoutier, de l’île d’Yeu, de fermes ou encore de l’aquarium de la Barre-de-Monts. La vie quotidienne n’est jamais banale, les enfants évoluent dans un cadre idéal. Les souvenirs de ces enfants devenus adultes restent centrés sur les jeux, la forêt et les moments de camaraderie qui les unissent pendant quelques semaines et qui leur permettent d’oublier, pour un temps, l’école. En fermant les yeux, peut être peuvent-ils encore sentir cette odeur de pins et entendre le clapotis de la marée montante.

 

Coordonnées

Hôtel de ville
Place de la République
91170 Viry-Chatillon
01 69 12 62 12
accueil@viry-chatillon.fr


Horaires d’ouverture :
Du lundi au vendredi de 8h30
à 12h et de 13h30 à 17h30
Jeudi de 13h30 à 19h
Samedi de 9h à 12h
(service État civil)

Mon interco